Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 14:18



Suite, et peut-être fin, au moins temporaire de mon reportage en Champagne intelligent.
Après le pressoir, la cave, et les bouteilles ; il fallait vous parler des vignes, là où tout commence et où beaucoup se joue aussi.







Le "terroir", un mot qui prend ici tout son sens. La terre, dans laquelle ces racines plongent pour en extraire ce qu'il y en a de meilleur. La terre donc, l'un des biens les plus précieux de la planète, encore faut-il qu'il en reste encore, qu'au moindre gros orage estival, tout ne foute pas le camps en bas des coteaux. Car c'est malheureusement ce qui arrive régulièrement chez nous : à force de sols tassés par les engins, dépourvus d'herbes folles exterminées par les herbicides, beaucoup de notre vignoble se retrouve à pousser sur une croûte presque insipide. En plus de couches superficielles ainsi potentiellement très instables, et bien votre sol, la vraie terre, vous n'en avez plus, d'où ajout d'engrais pour palier à ce manque,.... la boucle est bouclée, votre vigne pousse grâce aux produits chimiques et plus grâce aux éléments du sol.








Comment voulez-vous alors que ce terroir imprègne véritablement le vin ? Or, au delà du respect de l'environnement, c'est bien cela que veux Aurélien (mais si, rappelez-vous mon grand petit-cousin) : retrouver le terroir dans la flute de Champagne. Et c'est vrai : c'est incroyable comme ses Champagnes sont différents et typés si la vigne se situait sur argiles, silex ou craie ; même un novice le sent ! Pour cela, il faut que le sol vive, ou revive : diminution des passages d'engins au profit du cheval, baisse des traitements chimiques, maintien des herbes appelées à tort mauvaises herbes, les vers de terre et autres petites bestioles du sol s'installent gaiement. La vie est là, pas seulement sur les charpentes de vignes, mais sous vos pieds, c'est capital...








Et voilà, retour à sa case départ. A force de beaucoup d'attention, d'une sensibilité certaine et de profondes convictions, le raisin grandira pour le futur grand plaisir de vos papilles ; n'en déplaise à ceux qui se refusent à croire que cela marche...

En tout cas, encore chapeau à vous !


Précédemment :
Acte I : l'effervescence des vendanges
Acte II : la magie du bois
Acte III : graphisme de bouteilles

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier COULMIER - dans Découvertes
commenter cet article

commentaires

Xavier COULMIER 15/11/2009 09:58


j'ai découvert la photo "viticole" à cette occasion ; j'ai vraiment trouvé ça très intéressant, très riche.


Champagne Bar-sur-Aube 27/10/2009 09:53


Bonjour,
Je viens de découvrir votre blog et je voulais vous féliciter pour la qualité de photos. Il est très difficile de faire de bonnes photos des vignes. Bravo ... et hop votre blog dans mes favoris
:)
A bientôt