Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 16:44

 

eurock entete

 

 

En souhaitant me confronter à la photo de concert lors du dernier festival des Moissons Rock de Juvigny (voir article précédent), je ne pensais pas que cela me conduirait aussi vite dans un événement aussi grand que les Eurockéennes de Belfort, et ce en tant que photographe officiel du festival (nous étions moins d’une dizaine en "officiels", mais beaucoup plus "juste" accrédités) ! 

 

Inutile de préciser que j’ai été ravi de la nouvelle ! !

 

Les Eurock’, c’était le premier WE de juillet. 3 jours de folie, sous la canicule, avec 75 concerts au programme ! Bon, bien évidemment, je n’avais pas à couvrir les 75, et bien sûr, on ne m’attendait pas, pour seulement mon deuxième festival (et mon premier très grand) sur les plus grandes scènes. J’avais à charge la couverture d’une des 5 scènes, la plus petite, à savoir le Club Deville. Scène " conviviale " (en gros 1000 spectateurs possibles) surtout axée révélations et/ou musique expérimentale ; avec tout de même près de 15 concerts à mettre sur le capteur.

 

Expérience fort intéresante, et au combien exténuante. Je porte encore les traces de la fatigue accumulée (qui en plus était déjà à niveau assez élevé avant de partir).

 

Même si je n’avais pas sous les yeux les grosses têtes d’affiche et les meilleurs jeux de lumières (l’équipement de la scène du club Deville reste assez light ; sans jeu de mot), j’ai malgré tout pris beaucoup de plaisir. D’une part, pas mal des prestations étaient vraiment de qualité (certains donnaient tout) et offraient des possibilités photos très intéressantes ; et d’autre part, le bel avantage de cette scène, à la différence de toutes les autres, reste sa proximité (le groupe n’est pas à 5m et perché sur une scène à 2m de haut) et la possibilité de photographier l’ensemble du concert (pour la quasi totalité des autres concerts des Eurock’, ce sont au mieux les 3 premiers morceaux puis dehors les photographes ; on peut pas tout avoir, les stars, le temps et la liberté…).

 

Bon, faut aussi reconnaître que pour certains groupes ce ne fut pas non pluds une partie de plaisir : quand tu combines soleil d'été à 16h en plein dans la tronche des musiciens, quasi absence de jeu de lumières sur scène, et immobilité des musicos (qui parfois n’étaient que 2, voire seul), et bé c’est quand même pas évident d’en sortir de l’image de compétition. Mais bon, cela fait partie de jeu et au final, je pense m’en être pas trop mal sorti…

 

A côté de ces 15 concerts, j’ai aussi pu trouver le temps d’en photographier une dizaine d’autres sur les plus grandes scènes, donc parfois groupes bien plus connus (Mika, The Hives,…). Ambiance quasi opposée. Des dizaines de photographes assoiffés de clic, coincés au pied de la scène devant les crash-barrières, mitraillant comme des malades pendant les quelques minutes où nous sommes autorisés à shooter. Après, du balais y'a pu rien à voir (en tout cas, plus rien à photographier). Exercice vraiment différent dans lequel je suis convaincu que 80% des photographes en sortent les mêmes images (pour les réussies) que les collègues…

 

Bref, toute cette diversité m’a conduit à pouvoir expérimenter de nombreuses situations de prise de vue. J’ai ainsi énormement appris pendant ces 3 jours, tout en produisant des images qui, il me semble, ont plu aux Eurock’. J’ai déjà un certain nombre d’idées pour les prochaines, des choses que je ferais différemment, d'autres que j'approfondirais, certains que je tenterais… bref, une expérience qui en appelle d'autres ! !

 

Si cela vous dit de voir ma sélection avant que je ne mette mon site à jour (je ne sais pas quand j'en aurais le temps), vous pouvez vous rendre sur le site des Eurock’ où sont présentées mes images réalisées sur la scène du Club Deville (au moment où j’écris cet article, toutes les images ne sont pas encore en ligne). Au programme : The PictureBooks, Filiamotsa, Schlachthfbronx, The Gaslamp Killer, King Midas Sound, Raspect, Oy, Colt Silvers, Elektrik Gonner, Memory Tapes, Rien, My Lady' House, El Tanbura, et Gablé ; pour les autres, il faudra attendre...

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

- Du nouveau dans mes galeries : "IN LIVE" rejoint mon site internet

- Mes premières photos de concert au dernier festival des Moissons Rock

- Popa Chubby chez Paulette

- Les photos du festival de la Poule des Champs  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier COULMIER - dans Découvertes
commenter cet article

commentaires