Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 12:31

Comme chaque année, le GDT et le BBC lancent l’ouverture des concours photo nature à peu près en même temps en début d’année. Avec celui de Montier-en-Der (dont le règlement arrivera un peu plus tard), ce sont à mes yeux les 3 plus grands concours internationaux.

Ci-dessus quelques grandes lignes sur ces 2 concours d’envergure.


Le concours GDT alias « European Wildlife Photographer of the Year » 

Il s’est sans contestation possible fait une vraie place sur le podium, avec une singularité toute particulière. Montrer un palmarès « anonyme », si c'est du GDT, vous le devinez de suite tant ce concours est très typé. Des visions très créatives, avec des images parfois « risquées » sont très régulièrement récompensées. L’originalité et un certain « parti pris » artistique sont ici bienvenus.

gdt


Parmi les choses à savoir dans le règlement :

- Il est en anglais ou en allemand. A vous de savoir déchiffrer. Mais néanmoins, ce règlement ne présente pas de grosse difficulté d’interprétation.

- Les frais d’inscription s’élèvent à 20€. Le paiement se fait via un compte PayPal qu’il vous faudra donc créer si vous n’en avez pas (nécessite un email et une carte bleue valides).

- La participation est 100% numérique (l’envoi de fichiers issus de scan de diapo ou de négatifs est bien sûr autorisée), et pour participer, vous devrez envoyer des jpeg de 1400 pixels pour le plus grand côté.

- Les catégories sont ici particulièrement claires car simples. A priori, aucune difficulté pour faire entrer vos images dans les bonnes cases.

- Les possibilités de post-traitement sont assez précisément et clairement présentées dans le règlement. A consulter sans faute, même si c’est assez largement des choses habituelles.

- A signaler qu’il n’est pas préciser de résolution minimale ou de recadrage maximum. Mais il est écrit que le fichier doit pouvoir supporter un agrandissement 80x120 de qualité. A vous alors de voir…

- Sans que soit indiquée d’interdiction stricte, le règlement dit tout de même assez clairement qu’une image déjà vue (notamment déjà récompensée dans un autre concours) aura moins de chance car le jury sera sensible à la nouveauté.

- Vous pouvez proposer 5 images par catégorie dans la limite de 20 images au total.

- La date limite de participation est fixée au 1er avril. Elle se fait par téléchargement de vos jpeg « basse » définition sur leur site. A noter que vous pouvez effacer une ou plusieurs images et en mettre d’autres jusqu’à la clôture. L’envoi d’un CD par la poste est possible.

- Si une ou plusieurs images franchissent le premier round, vous en serez informé avant le 21 avril, et vous devrez alors fournir les fichiers originaux (RAW ou JPEG) avant le 12 mai. Il me semble que cette première sélection n’est pas hyper rude. Si je me souviens bien, j’avais chargé 11 RAW sur les 15 images que j’avais soumises.

- Et enfin, si vous avez la chance et le talent pour intégrer les images lauréates, vous recevrez un mail courant juin.

- Le gagnant aura le droit à un joli chèque de 2000€.



Le concours BBC, le « Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year »

Le fameux grand frère de tous les autres, créé par le Muséum d’Histoire Naturelle de Londres et le magazine BBC Wildlife. Plus de 43 000 photos présentées en 2009. Un must. Sa force réside plus dans des palmarès récompensant des images un peu plus orientées « documentaire » que le GDT. Le sujet, son originalité, sa rareté dans le monde de l’image ou sur la planète peuvent être des éléments déterminants.

bbc_2009_logo.jpg



A savoir :

- Nouveauté cette année : le règlement existe en version française. Même si cela respire un peu la traduction automatique, cela reste un vrai plus pour ceux qui ont des difficultés avec l’anglais.

- Les frais d’inscription s’élèvent à 20£ (soit environ 23€). Le paiement se fait par carte bleue directement sur leur site internet.

- La participation est 100% numérique, avec là aussi l’envoi de jpeg de 1400 pixels pour le plus grand côté.

- Les catégories du BBC ne sont pas connues pour leur clarté ; c’est même à mon sens un des points délicats. Mais bon, rien d’insurmontable ; il faudra juste vous creuser un peu plus la tête pour voir quelle est la catégorie la plus adaptée. Le choix de la bonne catégorie est ici une étape pas forcément évidente qui fait partie intégrante du concours : bien comprendre les catégories, ce qui y est attendu, et ne pas se planter… A vous de jouer car là, c’est à chacun de voir…

- Les possibilités de post-traitement ne sont pas très détaillées. Mais l’idée reste toujours la même : votre photo doit être fidèle à la réalité.

- Je crois que c’est une nouveauté : un appareil d’une résolution d’au moins 10 millions de pixels est exigé. Après, c’est un peu ambigu pour le recadrage autorisé. Il est dit que « les images doivent être fournies dans leur résolution d’origine » ; on pourrait donc comprendre que le recadrage est interdit, mais je ne pense pas que ce soit cela (en tout cas la mienne en 2009 était légèrement recadrée). Perso, je crois qu’il faut plus lire que le fichier final doit faire au moins 10 mpix. Mais ce n’est qu’une supposition, et là aussi, ce sera à chacun de prendre sa décision…

- A la différence du GDT, il est ici très clairement mentionné qu’une image déjà récompensée dans un autre concours ayant reçu plus de 500 photos n’est pas éligible. L’année dernière, ils disaient même « jamais récompensée dans un concours jusqu’à la fin de l’année en cours » (info que l’on avaot dans le courrier vous annonçant que vous êtes lauréat). De plus, les photos doivent avoir été prises dans les 5 années précédent la clôture du concours.

- Vous pouvez proposer 3 images par catégorie (impose donc une sélection personnelle sévère) dans la limite de 20 images au total.

- La date limite de participation est fixée au 5 mars ; autant dire que cela va vite venir. Elle se fait exlusivement par téléchargement de vos jpeg (l’envoi d’un CD n’est pas autorisé).

- Si une ou plusieurs images franchissent le premier round, vous en serez informé courant mai, et vous devrez alors fournir les fichiers originaux (RAW ou JPEG) ainsi que le TIFF haute définition (au moins 30Mo). Pour le BBC, je pense que cette première marche est bien plus difficile à franchir que pour le GDT.

- Et enfin, si vous avez la chance d’ intégrer les images lauréates, vous recevrez un mail avant fin juin. Vous aurez alors à donner un certain nombre d’informations sur vous et l’image, et vous devrez envoyer des tirages A4 des images en question.

- Le grand gagnant aura le droit à un joli virement de 10000£ (soit presque 11 500 € !). Les premiers de chacune des catégories empochent eux 500£ (574€) , et les deuxièmes (runner-up) 250£ (287€). Le tout complété par des droits d’auteur.


Tout ceci n’est bien évidemment pas exhaustif, avant de participer, allez voir les règlements dans le détail par-là :

- Le réglement du GDT

- Le réglement du BBC


Je ne sais encore pas si je participerais, mais il y a quand même de fortes chances que oui ; ça vaut le coup tout de même… Ce qui est sûr, c’est que ce sont 2 concours majeurs, et assez singuliers, qui nécessitent de bien réfléchir à ses sélections (qui peuvent donc être assez diffréntes).

Bonnes chances à tous.


Ces articles peuvent vous intéresser :
- Prix du photographe régional au concours de Montier 2009
- Au sein de la cérémonie du Wildlife Photographer of the Year 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier COULMIER - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Francis Goussard 26/01/2010 10:39


le lien pour le BBC ne semble pas fonctionnner, même si on peut le trouver ailleurs !


Cedric Jacquet 22/01/2010 12:37


Marrant, j'aurais presque dit l'inverse que toi :
- le GDT est très clairement sensationnaliste - certains diraient même 'gore' (pour preuve les derniers lauréats : un estomac en train de se faire manger par un vautour, photo prise de l'intérieur
de l'estomac ; une tête de singe décapitée sur barbecue ... difficile de dire qu'il y a une recherche esthétique ...) ;
- la BBC, plus à la recherche de l'esthétisme et la rareté de "l'action".