Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 16:47

Hummm..., réaliser sa première exposition, avec ses propres images! Je pense que la majorité des photographes, amateurs ou non, y pensent à un moment ou l'autre. Certains ne franchiront jamais le pas (pour des raisons diverses et variées, bonnes ou mauvaises), d'autres y toucheront du doigt, et les autres deviendront accros!


En ce qui me concerne, ce plaisir m'a atteint voici quelques années, lorsque j'ai eu la chance que mon dossier soit retenu au festival de Montier-en-Der en 2007. Ce fut ma première exposition, avec quand même pas mal d'interrogations et de "pression" (que je me mettais tout seul) car commencer par Montier, ce n'était pas évident, mais cela présente l'avantage de "vous pousser au derrière" !





Je ne suis pas un "pro de l'expo" ; j'en ai réalisé 3-4 ces 2 dernières années, une est actuellement en préparation (Montier 2009), et d'autres sont programmées pour 2010 (j'en parlerai un peu plus tard), et j'ai donc été confronté à de nombreuses questions, que chaque projet d'expo apporte, et auxquelles il a bien fallu trouver des réponses.

Cet article n'a pas pour ambition d'être exhaustif sur tous les points de passages qui régissent la réalisation d'une expo ; cela nécessiterait un bouquin à part entière tant le sujet est vaste. Je résumerai ici les principales étapes et les questions centrales qu'il faut se poser. Par la suite, via d'autres articles, je préciserai chacun de ces points. Voyons donc ce qui suit comme un plan détaillé de ce qui sera développé plus en profondeur ultérieurement ; une espèce de "pense-bête" pour tenter d'y voir un peu plus clair, car lorsque l'on a le sujet "expo" face à soi, pas facile de commencer par un le bon bout...


1 - Tenez pour commencer, Pourquoi exposer?


Il arrive un moment où l'on peut se dire : "je commence à avoir pas mal d'images intéressantes, alors pourquoi ne pas les exposer ? En plus, mon entourage m'y encourage".

La principale motivation doit, à mon avis, rester le plaisir personnel ! C'est une occasion unique de voir ses images tirées, éventuellement en grand format, réunies et bien exposées (de préférence).


Méfiez-vous d'une motivation qui serait financière : pour les débutants et même les confirmés, il est quand même rare de vraiment faire de l'argent sur une exposition. Si vous réussissez à rembourser les frais engagés, c'est déjà génial (y'a bien sûr des exceptions).



2 - Où ?


Ca y est, vous en êtes sûr, vous voulez exposer! Vous voilà piégé, car la machine intellectuelle est maintenant en route! Vous allez donc vite vous demander : "C'est bien gentil mon idée, mais où pourrais-je exposer?". Et là, dès le début, cela se complique un peu. C'est vrai quoi, je suis pas connu, ou du moins pas trop, alors, qui vais-je intéresser ?


Bien que nombreux, les lieux d'expo n'en sont pas pour autant forcément très accessibles aux artistes, encore moins débutants et/ou amateurs, pour une raison souvent fort simple : vous n'êtes pas tout seuls, loin de là ! Il faut savoir que très souvent, notamment face aux nombres de demandes, un programme d'expo est arrêté avant la fin de l'année précédente. N'espérez donc pas exposer dans les mois qui suivent votre décision, il vous faudra probablement attendre un an, voire plus. Mais ne soyez pas déçu, ce ne sera peut-être pas de trop pour faire tout ce que vous aurez à faire d'ici-là...


Les lieux sont donc variés, d'envergures et d'ambitions très différentes, ils ont chacun leurs avantages et inconvénients. Quelques pistes, ni exhaustives, ni hiérarchisées :

     - Festivals photographiques

     - Médiathèques

     - Bâtiments administratifs (Conseils Généraux, Mairies, Communautés de Communes,...)

     - Musées

     - Offices de tourisme

     - Restos, cafés, galeries commerciales,...

Il y a forcément des lieux "meilleurs" que les autres, même si tout dépend de vos objectifs et ambitions (les éventuelles retombées ne seront pas les mêmes sur un grand festival de 3 jours ou dans une médiathèque pendant 3 mois). Pensez à analyser des critères importants tels que : la fréquentation, le matériel mis à disposition (accrochage, éclairage), la communication faite par le lieu d'expo. Néanmoins, à mes yeux le critère le plus important reste le respect du photographe et de son travail ; que l'on ne vous fasse venir "juste pour décorer les murs"! Et n'exposez surtout pas à tout prix!







3 - Comment convaincre le décideur d'accueillir votre expo?


Ce n'est bien évidemment pas la plus mince affaire, et attendez-vous à des refus ou des non-réponses ; comme dit avant, vous n'êtes pas les seuls.
C'est forcément mieux si vous avez déjà un petit truc à montrer ; une publication, une photo retenue dans un concours, un site internet,... il faut capter l'attention.

Après, il y aura au moins 2 écoles :
     1 - ceux qui feront des dossiers très complets qu'ils ne proposeront qu'à un nombre limité de lieux d'expo ciblés,

     2 - et ceux qui au contraire auront plutôt une démarche "de masse" style courrier type envoyé au plus grand nombre.

Je ne serais pas vous dire quelle option est la meilleure. Pour ma part, j'ai opté pour une démarche intermédiaire (mais un poil plus proche de la première) : je cible un peu, et j'expédie un courrier de présentation (mentionnant mon site et quelques références récentes) que j'accompagne de quelques tirages 15x23 type photoweb bon rapport qualité/prix. Chaque courrier est suivi d'une ou deux relances ; pas plus, l'acharnement thérapeutique ne me semble pas nécessaire. Néanmoins, ne perdez pas espoir, car une réponse positive peut venir pas mal de temps après ; les personnes qui décident se réunissant parfois peu dans l'année. Ainsi, je vous conseille de bien garder trace de toutes vous demandes et correspondances (date d'envoi, copie du courrier, quelles images et sous quelle forme vous les avez envoyées, à qui,...), pour ne pas être largué si la personne vous appelle longtemps après (il serait mal venu que vous ne vous souveniez plus de votre demande, ou bien que vous la doubliez). Et bien sûr, comme pour une recherche d'emploi, faite votre possible pour envoyer un courrier nominatif en tentant de trouver le nom du responsable.

4 - Vers le difficile choix des images, des formats et des supports


Ca y est! Vous êtes aux anges : une réponse positive ; on attend votre expo pour le printemps prochain! Génial, votre première expo va devenir réalité!

Bon, c'est pas tout ça, mais quelles images vais-je présentées? J'ai bien une petite idée, je connais bien sûr le thème général, mais dans le détail, comment choisir?


Tout d'abord, allez rapidement voir ou revoir le site afin de vous en imprégner et de voir la longueur dont vous disposez, et comment cette longueur est organisée (un seul long mur, plusieurs dans une même pièce, séparés, en longueur dans un couloir ou au contraire avec beaucoup de recul,...). Toutes ces infos seront importantes, notamment pour le choix des formats.

Pour le choix des images, pensez "global". Une expo n'est pas la somme de vos 20 plus belles photos. Il faut avant tout un ensemble cohérent ; où chaque image a sa place, où certaines "dialoguent avec d'autres". Pour ma part, j'élabore un fichier (photoshop ou autre) dans lequel j'intègre des vignettes de nombreuses images potentiellement exposables. Puis je déplace, j'essaie, je mets côte à côte. L'idée est d'avoir un aperçu de ce que cela donnerait. Essayez, et vous verrez à quel point s'est étonnant comme certaines images s'expriment beaucoup plus (ou beaucoup moins) en fonction de leurs voisines.


Cette technique peut aussi vous servir à choisir des formats, ou plutôt, des formats relatifs : certaines images s'accorderont très bien avec d'autres images si elles sont au même format, mais beaucoup moins si elle sont plus grandes (ou inversement).


L'agencement et les formats relatifs des images sont 2 notions réellement importantes.


Pour la taille des tirages et leur support, c'est vraiment très variable, et surtout trop étroitement lié à vos images (chaque image a son format "optimal"), à votre budget, ou encore au lieu d'expo, pour être objectivement abordé ici. Il y a peu (voire pas) de vérité absolue là-dessus.

Néanmoins, parmi les éléments pragmatiques à étudier : pensez-vous réutiliser ces tirages car cela conditionnera le support (certains n'aiment pas exposer 2 fois une même image ; des supports vieillissent mieux que d'autres) ? Avez-vous la place pour les stocker car quand ils ne sont pas exposés, les tirages sont entreposés, et cela peut prendre de la place ?







Pour cette étape, cruciale, n'hésitez pas à demander conseil ; c'est rarement inutile, au moins pour vos premières expériences. J'ai pour ma part eu la chance d'être conseillé par le responsable des éditions Luigi Castelli  et  Pascal Bourguignon ; tout 2 en connaissent un rayon, encore merci à vous !

Vous voilà ravi, et encore plus impatient car ça y est, vous avez la scénographie en tête. Mais tout n'est pas réglé, loin s'en faut...



5 - Le financement


Et oui. Vous aviez déjà cela un peu en tête depuis quelques temps, et cela a peut-être déjà conditionné le nombre, le format et le support des tirages : tout ceci a un coût, bien sûr.
Ce dernier est bien sûr très variable : de quelques centaines d'euros à plusieurs milliers (voire plus, mais là, ce n'est alors sans doute pas votre première expo). Et comme je le disais avant, il est plus qu'hasardeux de partir sur l'idée que des ventes permettraient de payer les frais engagés (si vous vendez quelques tirages, c'est déjà chouette!).


Donc :

      1 - soit l'argent n'est pas spécialement un problème, dans ce cas vous pouvez passer à la partie suivante,

     2 - soit vous décidez de revoir vos ambitions à la baisse pour les faire entrer dans votre budget (nombre, support, format, réalisation par vous même de certaines opérations),

     3 - soit vous recherchez un sponsor et/ou tenter de louer l'expo (ce qui n'est pas toujours évident pour les premières il faut le reconnaître, mais pas à exclure d'emblée).

Il ne faut pas négliger ce dernier point. En ce qui me concerne, je me suis toujours lancé dans la recherche de partenaires financiers (mes expos ont coûté de l'ordre de 2000€). Et cela marche, n'ayez pas peur, au pire on vous dira juste non. Il est vrai que ce n'est pas forcément évident, mais qui ne tente rien n'a rien, même en ces temps de crise.

Je parlerai plus longuement dans un prochain article de cet aspect à ne pas négliger, mais je vous livre d'ores et déjà 2-3 idées :

     1 - Pensez d'abord local. Un mécène préférera souvent aider "quelqu'un du coin". Regardez du côté de votre commune, de votre communauté de communes, votre Conseil Général,...

     2 - Pensez "client" : vous aurez plus de chance si vous êtes déjà client. Tournez-vous vers votre assureur, votre banque, et même votre boulanger ou votre charcutier pourquoi pas! Vous serrez peut-être agréablement surpris.

     3 - Pensez "parole" : les choses passent mieux quand on se les dit de vive voix.


6 - La réalisation des tirages


Vous avez les images et vous avez le financement ! Là, cela commence à devenir très sérieux!


Il vous faut maintenant réaliser les tirages. Tout faire soi même ? Tout commander ? C'est souvent le budget qui va décider, et c'est un domaine très vaste dont je vous parlerai un peu plus tard en vous rapportant ma propre expérience avec Pascal Bourguignon à qui j'ai la chance de pouvoir faire appel à chaque fois.

Je précise malgré tout dès à présent que cette étape prend du temps ; n'en sous-estimez pas l'envergure.


C'est aussi dans cette période où vous pouvez réfléchir à une affiche (qu'il peut être possible de faire financer par le lieu d'expo). C'est un exercice intéressant, tentez le coup.































7 - Installation

Les tirages sont dans votre voiture, vous vous rendez sur le lieu d'expo pour tout mettre en place, le coeur battant.


C'est souvent à la fois une étape très agréable car tout se concrétise enfin, mais aussi un peu stressante car c'est pas toujours évident ; il y a souvent quelques imprévus (éclairage qui marche plus, système d'accrochage par endroits défectueux,...). Restez calme, prenez votre temps, et le plus souvent tout se termine très bien. Là aussi, au début on peut sous-estimer le temps nécessaire à l'accrochage.


- Donnez-vous de la marge ; il faut plusieurs heures (je n'ai jamais passé moins de 2 heures à installer, et en allant vite),

- Prenez du petit matériel, on se sait jamais (ciseaux, tournevis, pinces, scotch,...),

- N'oubliez pas l'appareil photo afin d'immortaliser l'ensemble (et cela pourra alimenter votre site internet).

- Si vous en avez, mettez en évidence un Livre d'or, des cartes de visites, des tarifs (pensez à vous mettre d'accord avec le responsable sur la gestion des éventuelles ventes en votre absence. Perso, je laisse 1-2 tirages supplémentaires pour "boucher les trous" le temps que je commande de nouveaux tirages).

- Si vous le pouvez, venez à 2, c'est rarement du luxe.


Et surtout, profitez de cet instant, et prenez, à la fin, le temps de regarder votre travail, cet ensemble mûrement réfléchi depuis plusieurs mois.



Voilà, j'ai finalement été un peu plus long que je le pensais au départ. J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop!


Bonnes expos à vous tous!

 

 

Ces articles peuvent peut-être vous intéresser :

- Retour sur 2 supports d’impression pour les tirages  

- Le prochain festival de Montier-en-Der

- Quand c'est l'image qui vous observe 
- Au fil d’une exposition photo à Reims 
- Jongler entre le nombre de pixels, la résolution dpi et le format du tirage 
- Simuler son expo en 3D avec Google SketchUp  


Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier COULMIER - dans Conseils
commenter cet article

commentaires

Caroline 05/09/2013 23:26

Bonjour !

Tout d'abord, mille fois merci pour vos explications et votre approche du sujet !! Pourquoi ne suis-je pas tombée sur votre article plus tôt??!!
C'est parfait pour quelqu'un qui débute, vos explications sont claires, concises, précises, averties et chaque mot a son importance; voici enfin une réponse à nos questions (du moins les miennes!
et j'ai lu beaucoup d'autres réponses qui n'aidaient en rien ou pas grand chose et ce de façon souvent trop vague) !

Je me permet de vous raconter pourquoi j'aurais souhaité lire votre article plus tôt, et contrairement à vous qui n'avez pas été trop long du tout (il faut bien ça!) je risque l'être un peu! Mon
expérience confirmera bien vos dires.


Je viens juste de finir ma toute première exposition..qui s'est déclenchée et déroulée dans un contexte un peu particulier et assez stressant : je travaille dans un office de tourisme au sein d'une
communauté de commune, et nous prenons un artiste par mois en exposition; vers le 25 juillet ma collègue m'annonce que finalement nous n'avons personne pour le mois..d'août! elle me propose donc
d'exposer..je tiens à préciser que je travaille en même temps(du lundi au samedi 9h30 - 18h - 15h le sam)
J'en étais exactement au tout début du stade de vos explications - Voilà qu'il me restait à peine quelques jours..bien évidemment je n'ai pas eu le temps de tout faire je dirais même plus que
c'était presque catastrophique!

Le temps de choisir les photos, un problème de format sur certaines photos, trouver un photographe puis se dire que c'est bien trop cher pour se tourner vers un labo via internet, stresser car on
est déjà mi août..

Vu que la couleur des murs de l'expo (hall accueil CDC et Office Tourisme) - d'un vert pâle et terni style vieil hôpital défraîchit - ne vas pas du tout avec des photos couleurs, - de paysages
entre autre - faire un fond noir (sous-verre format au dessus) pour faire ressortir les photos..
Alors encore faut il trouver ce fond noir..! là ce n'est pas chose facile..
Viennent alors à l'idée des choses parfois loufoques..
Acheter des sous-verre et du papier banal pas cher noir : il aurait peut être fallu que j'aille à Bordeaux pour en trouver..pas le temps, sinon bien rare car on n'imprime pas sur du papier noir
O_O.. ou peindre de grands cartons en noir (les laisser en grands formats pour faire un fond commun à plusieurs photos, ou le découper en formats photos..oui mais! encore faut il acheter la
peinture..) les accrocher au carton ou les accrocher avec des pinces à linge en bois..mais cela abîmerait la photo ou ferait des reflets!..bref!

Acheter les sous-verres d'un format supérieur à la photo pour faire un fond noir, se rendre compte que ça vaut finalement cher en grande quantité et que l'on doit vider le stock de plusieurs
magasins pour en avoir suffisamment et voir que tous n'ont pas le même système d'accrochage..voire pas du tout!! tenter de trouver quelque chose..quelle galère! ne plus se laisser avoir lors de
l'achat..!

Trouver ce foutu papier noir..se rabattre sur du papier crépon noir! pas cher du tout et bon rendu final, seul léger inconvénient : souple donc le ..scotcher (ouch oui) derrière, soit encore une
perte de temps, certes nettement moins considérable que tout les obstacles franchis précédemment mais un petit agacement de plus au tableau face au temps qui file..

Nettoyer ces foutus sous-verres.. et là vu que vous bossez simultanément, il devient très difficile de se laver les mains toutes les 5 min.. plus de temps à nettoyer.. faire donc (oui quelle idée
de faire comme j'ai fait) tout cela avec du temps devant soi et dans un milieu adapté sont des règles qui se confirment..!

Accrocher les photos tant bien que mal : pensez vraiment à demander - aller voir directement c'est encore mieux - ce qu'il y a comme accrochage sur le lieu d'expo c'est primordial, et prévoyez
toujours quelques crochets en "S" si possible tordu à l'une des parties du "S" cela permettra toujours d'accrocher vos cadres droits et sur quasi toute forme de support.
J'ai finalement terminer totalement d'exposer mes photos ... le 20 août ! Après 3 cadres cassés !

Et en effet, prendre enfin le temps de regarder ses photos sur papier, agrandies et exposées, et bien .. c'est magique! Je suis presque étonnée de ce qu'elle donnent et fière !
Beaucoup de stress pour un rendu fabuleux où j'en ai pris plein les yeux, et je l'espère les gens aussi, c'est vraiment chouette!
Le plaisir de partager ! Tout simplement !
Et de ne pas se sous-estimer.. ;)

Merci encore à vous et désolée pour la longueur du texte, peut être mon expérience servira-t'elle ..

Bonne chance à tout le monde et continuez de faire voyager, rêver et chavirer les coeurs et les esprits !

FELIX 30/05/2015 16:42

Bonjour Caroline,
Merci pour votre message. Au faite moi je suis Jeune Président de l'association jeunesse active du Togo. Qui a pour but d'assurer une meilleur avenir des enfants démunis. J'ai travailler mon équipe sur une durée de 7ans a aider les enfants des villages et de la rue grâce aux contributions des membres et proches. Cette année j'ai décidée d'exposer au moins 300 photos et 1mini film réaliser pour faire connaitre les actions de l'asso et démontre une nouvelle manière de faire l'humanitaire , attirer et avoir maintenant des partenaire pour nos grands projets envers les enfants. Je faissait des cherche et je me suis tomber sur votre message , si ça ne vous embêtes pas je veux bien êtres votre ami et échanger nos idées sur nos activités surtout notre exposition qui aura lieu dans le mois de novembre 2015. le thème: " Lumière sur les enfants de l'ombre". j'espère vous lire bientôt Caroline. Recevez déjà mes salutation fraternelle. Site web:

www.assjat.e-monsite.com

Blog photo:

www.togojat.skyrock.com

Email: felixtouglo@hotmail.com

Merci !!!

Francis M. 18/10/2012 16:27

Un petit bond dans le temps et hop nous voilà en 2012! Je pense que les choses sont toujours les mêmes mais très instructives pour moi !
Merci pour ce partage, très apprécié
Francis

Nathan 26/05/2011 21:14


Hello Xavier,

Je te laisse quelques mots de remerciement sur ce billet déjà ancien parce qu'il m'a été, lui et quelques autres (sur les tirages sur toile, sur les cartes de visite) bien utile ces jours-ci où je
préparais "ma première "véritable" expo".
Merci de l'énergie que tu y as consacré, qui m'en a fait gagner pas mal à moi!

Au plaisir de te lire à nouveau.

http://aleapicta.skynetblogs.be/archive/2011/05/26/expo-contes-de-l-inerte.html#more


Cathy B 19/01/2010 16:38


Bonjour Xavier,
Arrivée ici par hasard, je découvre le blog et petit bonjour de voisinage.
J'ai fait pas mal d'expos en peinture (Champagne Alsace-lorraine), pas encore en photo (question de budget... mais en lisant cet article, je vais peut-être solliciter des sponsors un de ces
jours).
Je me permets quelques remarques tirées de ma propre expérience:
Se renseigner avant sur qui prend en charge les frais afférents (en peinture, on peut exiger ou proposer une assurance souvent chère et à nos frais, peut-être est-ce différent en photo?), le
galeriste ou le propriétaire de la salle prend-il en charge les frais de promo? (affiche, vernissage...)
Et un point qui peut être lourd à gérer: l'artiste assure-t-il lui-même la surveillance de la salle? (Une galère pour une expo d'un mois dans une ville d'une autre région).
Bravo pour le blog et bonne continuation


marc guillaume 08/11/2009 17:17


bravo pour ton travail didactique et preuve d'un vécu où toutes ces étapes nous sont communes.Il n'est pas facile de rédiger et d'expliquer tout simplement, tu le fais et je t'en remercie.